Le manque de connaissances en informatique des parents ajoute à la gravité de la situation (MNet, 2000). Statistique Canada, le Centre canadien de la statistique juridique et le Service correctionnel du Canada) recueillent des données sur les infractions sexuelles et les infractions de pornographie juvénile, aucune donnée relative aux infractions de cette nature propres à Internet n’est disponible.Il est difficile de compiler des statistiques sur les jeunes victimes d’exploitation sexuelle sur Internet. L’ajout d’un code spécifique à Internet à un grand nombre des sources de données officielles sur la justice pénale et la victimisation devrait débuter en 2005, ce qui permettra de recueillir des données clés.

Adulte dating ottawa-21Adulte dating ottawa-48

Bien que l’exploitation des technologies nouvelles ne soit pas un phénomène nouveau, elle oblige continuellement les organismes d’application de la loi à réévaluer leur façon de faire et à jouer de nouveaux rôles.

La présente analyse fournit un historique de la pornographie juvénile et des percées technologiques, ainsi qu’un aperçu des nombreux aspects à tenir compte pour les organismes d’application de la loi.

L’analyse vise à faire comprendre certains des aspects importants afin que les organismes d’application de la loi canadiens puissent trouver d’autres moyens pour continuer à contrer l’industrie de la pornographie juvénile.

C’est en Colombie-Britannique que le taux est le plus élevé.

Le taux d’utilisation d’Internet est plus élevé chez les ménages dont le revenu est de 70 000 $ ou plus; il est de 88 % chez les personnes ayant un diplôme universitaire, de 80 % chez les personnes de moins de 35 ans et de 84 % chez les familles monoparentales.

Les enfants canadiens sont de plus en plus adeptes d’Internet, puisque 84 % d’entre eux sont « branchés » (MNet, 2000).Fait troublant, la majorité des enfants ne sont pas supervisés par leurs parents lorsqu’ils naviguent sur Internet; 60 % participent à des groupes de discussion et 15 % ont rencontré une personne avec qui ils avaient fait connaissance dans un groupe de discussion.La technologie fait partie intégrante de la vie des Canadiens et en fera toujours partie.Les récentes percées technologiques ont de nombreuses répercussions sur les Canadiens et sur l’exploitation des enfants et des jeunes.Selon les données actuelles de Statistique Canada, 64 % des ménages canadiens avaient accès à Internet à la maison, au travail, à l’école, à la bibliothèque publique ou autre endroit en 2003.L’usage d’Internet varie entre les provinces; par exemple, dans les provinces de l’Est et au Québec, le taux d’utilisation d’Internet est inférieur à celui de l’Ontario et des provinces de l’Ouest.